Je profite de cette news hebdomadaire pour vous annoncer le nouveau chapitre en ligne, mais aussi pour vous présenter mon nouvel outil de travail : Lily.

Nouveau chapitre en lien sur l’image

Oui, il faut savoir que je donne deux noms à tous mes ordinateurs. Un premier “officiel” sérieux, ronflant. Et un petit surnom qui est nettement plus court et pratique au quotidien… Ainsi, mon plus fidèle compagnon depuis 2007, c’est Armageddon dit Bibi. Ordinateur fixe et puissant, toujours efficace malgré son âge, il est là pour voir mes images en très grand, en vérifier la colorimétrie, pour faire mes mises en page sans m’esquinter les yeux et pour être le grand archiviste de mes boulots.
Mon portable, plus pratique mais plus capricieux, c’est King dit Bébert. Plus mobile, il est quand même un peu poussif et il avait besoin de renfort. Donc, depuis une semaine, ma troupe numérique s’est agrandie avec l’arrivée de Calypso, dite Lily.

Lily est une surface pro 4. Il se trouve que contrairement à beaucoup d’artistes utilisant un ordinateur pour créer, je n’avais toujours pas trouvé l’outil numérique qui me ferait lâcher ma vieille tablette graphique, une vieille wacom bamboo rudimentaire. Pourtant, j’avoue que pouvoir dessiner directement sur un écran me tentait depuis longtemps maiiiis…

La cintiq ? Je crois que je serai toujours rétissante devant cette tablette-écran géante, encombrante, lourde et bien trop cher pour mes moyens. Surtout quand pour en utiliser une, il me faudrait aussi changer d’ordinateur ! Car Bébert n’a pas de prise HDMI et Bibi a un système d’exploitation trop vieux -_-
Il me restait l’option du studio mobile wacom… qui combine une cintiq à un processeur d’ordi. Mais le prix m’a fait faire deux pas en arrière. Surtout que je ne me voyais pas me prendre la tête à en louer une pour tester la bête.
Après, certains d’entre vous me diront qu’il y avait l’option tablette. Abordable, légère,… oui, ça aurait pu être une option. Mais c’était avant que je ne sois obligée d’en utiliser une pour le concours de Polymanga, il y a deux ans : on m’a collé une tablette Apple dans les pattes avec l’application Create, alors que je n’avais jamais utilisé ni l’un ni l’autre. Dix minutes de “formation” ( ah ah ah ) et moins de deux heures pour créer une image, devant public, qui serait ensuite jugée… Je maudis encore les orgas pour cette expérience effroyable et humiliante.
Mais surtout, j’ai pu découvrir les deux gros problèmes des tablettes. Un, leur système d’exploitation ! Elles sont limitées aux applications disponibles. Et Photoshop n’en fait pas partie \O/ . Deux, leur stylet n’est pas toujours prévu pour le dessin et a un énervant décalage entre la pointe du stylet et l’écran ( en tout cas pour celles que j’ai eue en main ).
Mais la semaine dernière, je me suis retrouvée nez à nez avec une surface pro 4. D’occasion mais comme neuve. J’ai hésité, parce que sur le papier, c’était le bon compromis entre ordinateur et tablette… J’ai mis deux jours à me demander si ça m’irait… Puis il y a eu un autre face à face avec la bête qui tournait sous Windows ( mon OS préféré ) et un vendeur qui m’a laissée la tester tout mon saoul, m’a confirmé que Photoshop tournait dessus sans souci, dans un magasin qui m’avait déjà prouvé son sérieux et la fiabilité de sa garantie d’un an… J’ai adoré le rendu des couleurs dessus…
Bref, j’ai craqué.

Et je dois dire qu’après seulement quelques jours à la dompter, je commence à être vraiment très contente de mon investissement. Je n’arrive pas encore à dessiner directement dessus. Pour ça, il me faudra l’utiliser encore quelques temps, je pense. Mais j’en suis à trois images réalisées pour Tango avec ma technique “dessin sur papier et mise en lumière sur Photoshop” et c’est juste exactement ce dont j’avais besoin. Au point que la semaine prochaine, je teste Lily sur la mise en couleur d’une planche d’Arcea !