Nom : inconnu
Prénom : inconnu
Surnom : La Rêveuse

Age : 28 ans
Race : humaine
Taille : 1 m 55
Poids : 45 kgs
Cheveux : très longs , noirs et indisciplinés
Yeux : noirs
Corpulence : menue
Couleur de peau : rose pâle

Signes particuliers : De longs ongles noirs, une tenue négligée et insolite qui souligne le côté androgyne de sa morphologie. Elle tient toujours à la main, un masque privé de bouche.

Apparition : tome 1 page 24

La Rêveuse est une orpheline qu’Irisanne a choisie pour être son médium. Simple d’esprit, elle aurait certainement fini comme mendiante dans une rue malfamée dans n’importe quelle autre ville humaine. Mais la Rêveuse s’est retrouvée dès son plus jeune âge comme la personne la plus importante du grand temple d’Ausros. Respectée et vénérée comme une personne sainte, elle a reçu tous les soins et les attentions dues à sa position.

Son aspect particulier, qui semble négligé, n’est dû qu’à sa manière d’être, pas toujours très facile à gérer pour les prêtres et prêtresses qui veillent sur elle. Elle déchire ses vêtements en se trainant aussi bien au sol qu’en grimpant sur les sculptures et roches du cœur du temple. Quant à ses cheveux, il est difficile de croire qu’elle est coiffée chaque matin…

Son bien le plus précieux reste le masque de terre cuite peinte qu’elle a toujours en main. C’est cet objet qui est le véritable lien entre la jeune femme et la déesse suprême, objet au travers duquel Irisanne s’exprime par une sorte de télépathie. La voix de la Rêveuse en est légèrement différente quand elle parle à travers ce masque puisque ce n’est pas vraiment elle qui s’exprime.

Isolée par son rôle et par son esprit limité, la Rêveuse n’a vraiment d’attache qu’avec Ikyse. Leur affiliation commune à Irisanne n’y est certainement pas étrangère, le dragon étant le seul à réellement ressentir ce qu’est la Rêveuse. Mais ils ont également une grande affection l’un pour l’autre.

Il y a une autre personne avec laquelle la Rêveuse s’entend bien : Allart. L’archimage venant régulièrement entendre les directives et les prédictions d’Irisanne, le vieil homme a rapidement développé beaucoup de tendresse pour cette enfant.